Marcher pieds nus… ou l’art de se (re)connecter

Cela fait des lustres que je n’ai pas marché pieds nus…

La dernière personne que j’ai vu marcher pieds nus le faisait si souvent que ses pieds en étaient presque noirs et les ongles durs comme de la roche de n’avoir pas été entretenus. Cela m’a peut-être envoyé un message implicite “marcher pieds nus, c’est sale” ?!

Je sais bien qu’il en est tout autrement ! Je l’ai maintes fois testé enfant… Marcher pieds nus n’empêche pas de prendre une douche, de se laver et de sentir bon ^^ Mais les associations d’idées sont parfois rapides. Il faut dire aussi que, ces derniers temps, les carrés de pelouse étaient rares around me.

en écrivant cet article, j’entends parler anglais… alors certaines expressions me viennent plus rapidement dans cette langue qu’en français. Pourquoi m’en priver ?! Vous, chers lecteurs, me comprendrez bien !.

Je disais donc que ces dernières semaines, l’herbe était rare around me. En effet, j’ai navigué et admiré la mer à perte d’horizon, puis je me suis retrouvée en ville. Le grand écart me direz-vous !

Alors aujourd’hui, maintenant que je me retrouve en pleine nature, l’envie est trop forte : j’envoie balader mes chaussures, j’enlève mes chaussettes et je reprends pied sur terre… Cela fait si longtemps que je ne me suis pas sentie connectée à la terre !

La poussière recouvre rapidement mes pieds en cette journée d’été si sèche, quelques petits cailloux viennent me chatouiller la plante des pieds, des herbes me caressent la jambe et un pas après l’autre, je me sens revivre.

Les sensations sont telles qu’une vague de plaisir m’envahit. Mes pieds ne sont plus habitués à se faire masser, dorloter et caresser. En cet instant de pure magie, c’est la Terre, ma planète Mère qui s’en charge et je lui dis “Merci”.

En un éclair, mes sens sont exacerbés. Alors que jusqu’à maintenant je marchais mécaniquement, je dois désormais faire attention à là où je pose mes pieds. Mon corps se réveille. J’assiste désormais à un flot incessant d’informations :

  • ma vue se fait plus précise, mes yeux balaient le terrain, observent en détail les moindres aspérités du sol
  • l’information est aussitôt envoyée à mon cerveau qui se charge d’analyser le tout en une microseconde : ce caillou est à éviter à tout prix, cette herbe folle risque de me chatouiller, cette zone plane est parfaite pour y déposer le pied
  • aussi tôt dit, aussi tôt fait : l’ordre d’avancer est transmis au pied. La jambe se lève, le genou se plie légèrement, le pied se pose doucement sur la terre meuble. Douceur…
  • un message de plaisir remonte au cerveau et le ballet d’informations continue.

Cette balade pieds nus dans la nature est en elle-même un véritable moment de méditation. Les idées ont stoppé leur course éperdue. Les émotions ont fait une pause. Je vis pleinement l’instant présent.

C’est une révélation : je devrais le faire plus souvent !

Alors, vous aussi, je vous invite à ôter vos chaussures. Oui, là, maintenant… et à reprendre pied sur Terre. Que vous soyiez dans votre chambre, votre bureau, ou – comme moi – assise sur l’herbe dans un jardin public -, enlevez vos sandales, vos bottines, vos godasses, vos shoes ! Posez vos deux pieds bien à plat sur le parquet, la moquette, le béton ou l’herbe qui est là et RE-SSEN-TEZ le sol. RE-SSEN-TEZ la Terre, Votre planète, Notre planète.

Feel it !

Et si jamais l’expérience ne vous est pas accessible (quelle qu’en soit la raison), alors posez une main au sol ou allongez-vous complètement face contre terre. Bref : ressentez l’Energie vivante de la Terre. Puisez-y toute l’énergie nécessaire pour Vivre l’instant présent…

Puis renouvelez l’expérience aussi souvent que possible seul(e) et/ou entouré(e) de votre famille, vos amis, vos enfants. Variez les plaisirs, les moments (sous la pluie, sur une plage, sur du gravier, dans l’herbe, sur le rivage…) et faîtes-nous partager vos ressentis dans les commentaires 😉

(Visited 42 times, 1 visits today)
,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *