Portsmouth (NH, USA) – Berthier-sur-Mer (Qc, Canada)

Après un périple en voilier de Portsmouth (NH, USA) à Berthier-sur-Mer (Qc, Canada), je vous livre ici quelques conseils pratiques si le grand large vous appelle… Une façon d’éviter les déconvenues lors d’une première expérience de navigation et de passer du rêve à la réalité.

Quelques chiffres pour commencer

Lors du voyage réalisé en Juin 2017 nous avons relié Portsmouth (NH, USA) à Berthier-en-Mer à bord d’un Pearson 35. Voici quelques chiffres pour illustrer ce périple en bateau :

  • 1 bateau de 35 pieds (11 mètres) de long
  • 2 membres d’équipage (dont une parfaite débutante : moi !)
  • 1200 miles nautiques
  • 5 jours de petits travaux sur le bateau avant le départ
  • 24 jours en mer (haltes comprises)
  • 1 tempête avec des vents de plus de 100 km/h
  • 10 jours en mangeant uniquement de la pastèque (vive le stress et le mal de mer !)
  • 1 repas spécial homard
  • 3 belougas vus depuis le bateau
  • la visite de quelques phoques
  • 1 belle aventure à raconter !!!

Bien se préparer

Une occasion incroyable se présente à vous : on vous propose un périple en bateau durant les premières semaines et cela vous fait RE-VER ! Vous êtes libre de toute obligation, l’aventure vous appelle, hop vous voilà engagé(e) en tant que moussaillon. Oui, mais… vous êtes-vous suffisamment renseigné(e) avant de dire oui ?

Lorsqu’on démarre une nouvelle activité, certaines notions nous sont totalement étrangères au point de ne pas penser à aborder certains sujets. De même, chaque personne est différente. Dès lors, nos repères (et certitudes) sur des notions vitales telles que la sécurité peuvent être considérablement différentes de celles de notre entourage. Ce qui peut nous sembler “couler de source” n’a peut-être jamais été envisagé par quelqu’un d’autre. Cela peut entraîner des quiproquo, être source de frustration… bref, la cause de bien des problèmes qui auraient pu être évités. Encore fallait-il en avoir conscience et y penser au bon moment.

Voici donc quelques questions à se poser AVANT de s’engager pleinement dans une nouvelle aventure. Je prends ici l’exemple de la voile, mais cela peut s’appliquer à toute situation similaire.

La certitude provient d’une vision tronquée. [Jean-Claude Clari]

Bien se connaître

Soyez à l’écoute de vous même, de vos désirs, de vos quêtes, de vos craintes, de vos capacités.

  • Quelles sont les raisons qui me poussent à participer à ce voyage ?
  • Quelles sont mes attentes ? Les ai-je clarifiées et communiquées aux autres membres de l’équipage ?
  • Quelles sont mes capacités physiques & morales ? Sont-elles compatibles avec l’aventure que j’envisage ? Suis-je capable de vivre coupée du reste du monde durant plusieurs semaines ? En effet, n’oublions pas que la voile reste malgré tout un sport individuel… il faut aimer se retrouver seul(e) ou avec quelques personnes en vase clos durant une longue période…
  • Quelles sont mes ressources financières, matérielles… ?
  • Quels sont mes besoins fondamentaux ? Lesquels sont essentiels à mon équilibre ? Sur quels besoins puis-je faire des compromis ?
  • Suis-je capable de vivre dans des conditions rudimentaires durant une longue période (toilettes & douche très basiques sur le bateau par exemple) ?
  • Comment je perçois la promiscuité hommes/femmes sur le bateau en cas d’équipage mixte ?
  • Quels sont les risques que je suis prêt(e) à prendre ?
  • Quelles sont mes peurs et comment les vaincre ?
  • Ai-je le mal de mer ? Si je n’en ai aucune idée, quelles options s’offrent à moi si je le ressens sur le bateau (médicaments, quitter le navire…) ?
  • Ai-je en ma possession des moyens de communiquer avec l’extérieur ? Un téléphone portable peut être suffisant. S’assurer toutefois qu’il capte quel que soit le lieu où vous vous trouvez.

Un voyage qui me correspond

Partez à la recherche d’informations. Echangez avec les autres participants au voyage. Prenez conseil auprès de votre entourage.

  • Quelle est la durée du voyage et suis-je prêt(e) à m’engager sur toute cette période ?
  • Qui participe au voyage ? S’informer de leur personnalité, mode de fonctionnement, besoins, attentes, expérience de navigation… et voir si notre personnalité est compatible avec les leurs.
  • Quelles sont nos ressources matérielles (équipement du bateau : GPS, pilote automatique, moteur…), alimentaires (y-compris eau potable)… ?
  • Quelle nourriture est envisagée sur le bateau (s’informer par exemple de régimes spécifiques tels qu’une personne vegan, etc) ? Quel matériel est à disposition pour cuisiner ?
  • Comment gère-t-on le froid : système de chauffage, couvertures en nombre suffisant ?
  • Le bateau est-il en bon état ? Est-il adapté au type de périple envisagé ?
  • Quel est le trajet prévu ?
  • Y aura-t-il des haltes ? Si non, a-t-on prévu suffisamment de nourriture et d’eau potable sur le bateau ? Suis-je prêt(e) à ne pas mettre pied à terre durant tout le temps du voyage ? Si oui, faudra-t-il payer des frais de marinas ? S’est-on suffisamment renseigné sur les lieux d’amarrage, la profondeur du port, les modalités d’entrée et sortie, les horaires de marée, etc
  • Ai-je une liberté de mouvement et d’action sur le bateau ? Puis-je quitter le bateau à tout moment si l’envie m’en prend ou suis-je obligée de finir le voyage une fois commencé ?
  • Comment se répartissent les frais entre les membres d’équipage ? Cela me convient-il ?

Des fonctionnements compatibles

Gardez votre esprit critique et établissez votre propre opinion sur le sujet.

  • Quelles sont les attentes et les valeurs des autres membres d’équipage ? Sont-elles similaires et/ou compatibles avec les miennes ? Quels ajustements doit-on faire d’un côté comme de l’autre ? Par exemple, la notion de sécurité est-elle perçue de la même façon par le capitaine ? Est-ce compatible avec ma propre notion de sécurité ?

Bien sûr, si vous n’avez pas les réponses à toutes ces questions, informez-vous auprès des personnes concernées. Le capitaine du navire est le premier concerné, mais vous pouvez aussi faire des recherches sur internet, consultez des personnes compétentes dans le domaine de la navigation.

Prenez votre décision en votre âme et conscience

  • Faites la synthèse des informations récoltées et prenez votre décision finale : est-ce que j’y vais ou est-ce que je choisis un autre programme à la place ?

Mettez toutes les chances de votre côté pour que cette aventure soit fantastique !

Et rappelez-vous que, parfois, il est plus prudent de renoncer à un voyage si les risques sont trop importants ou que son déroulement est trop éloigné de vos attentes. Une autre opportunité se représentera en temps voulu. Soyez patient !

(Visited 16 times, 1 visits today)
,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *