the little paris bookshop

The little Paris bookshop

Chaque livre vous ouvre les portes d'un nouvel univers, fantastique, inconnu, insoupçonné. Le merveilleux frappe alors à votre porte, et vous voilà parti(e) pour un long voyage au fil des pages.

1 livre = 1 atmosphère

Chacun de nous est particulièrement sensible à des récits particuliers, à des atmosphères uniques. Pour ma part, j'ai ressenti cette euphorie lorsque j'ai visionné le film "Chocolat". Quelques mois, voire années plus tard, lors d'un séjour au pays des chapeaux melon et bottes de cuir, j'ai découvert que ce film était inspiré d'un livre écrit par une auteure brittanique. J'ai dès lors dévoré ses livres où j'ai eu le plaisir, à chaque fois, de retrouver la même atmosphère si mystérieuse et fascinante...

De la chocolaterie à la librairie flottante...

Parallèle étrange, je retrouve une ambiance similaire entre "Chocolat" et ce nouveau roman dévoré ces derniers jours.

Traduit de l'allemand à l'anglais "The little Paris Bookshop" a été écrit par Nina George. Ce roman est devenu un véritable bestseller, mais ce n'est que maintenant que je le découvre. Probablement attirée par le visuel du livre écrit en anglais (j'avoue que le visuel français découvert à l'instant ne m'a pas inspirée ! encore moins le titre du livre "la lettre oubliée"... comme quoi... il en faut peu pour me faire ouvrir un roman !).

Amoureuse des livres, je trouve fascinante cette histoire où M. Perdu, le personnage principal, est le propriétaire - et je dirais même plus - l'Ame d'un bâteau transformé en librairie.

Amarré sur les bords de la Seine, ce commerce n'est déjà pas banal. Mais ce n'est pas tout.  M. Perdu se considère lui-même comme un pharmacien littéraire.

“There are books that are suitable for a million people, others for only a hundred. There are even remedies—I mean books—that were written for one person only…A book is both medic and medicine at once. It makes a diagnosis as well as offering therapy. Putting the right novels to the appropriate ailments: that’s how I sell books.”

Au fil des pages, au gré de l'eau, et suivant le cheminement personnel de M. Perdu et ses compagnons de route, nous assistons à une renaissance. Celle d'un homme qui, après 20 ans, décide de faire le deuil d'une ancienne relation, de rendre hommage à l'aimée disparue. C'est aussi une belle lettre d'amour à nos amis les livres qui, j'en suis certaine, nous aident tout au long de notre vie pour avancer, se construire, vivre pleinement. De quoi ouvrir quelques vocations pour les amoureux des lettres !!!

Résumé

Il a toujours un livre en tête pour soulager les maux de l’âme : dans sa « Pharmacie littéraire » installée sur une péniche, le libraire Jean Perdu vend des romans comme on vendrait des remèdes pour vivre mieux. Il sait soigner tout le monde – à l’exception de lui-même. Cela fait vingt-et-un an, déjà, que Manon, la belle Provençale, s’est éclipsée pendant qu’il dormait en lui laissant pour tout adieu une lettre qu’il n’a jamais osé ouvrir. Mais voilà qu’arrive l’été, un été pas comme les autres qui verra Jean Perdu s’échapper de la rue Montagnard pour s’engager dans un voyage au pays des souvenirs, en plein cœur de la Provence, avant de revenir à la vie. Une histoire pleine de chaleur, de réflexion et de drôlerie, racontée avec beaucoup de finesse, qui va tout droit au cœur du lecteur.

Références

The Little Paris Bookshop (version anglaise) La Lettre oubliée (version française) Le site officiel de l'auteur : Nina George The Little Breton Bistro (du même auteur)

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string DqJasw to the field below: