Savoir dire NON

Ou comment poser des limites

Si vous êtes du genre à toujours dire OUI, cet article est pour vous !

Aujourd’hui, il est question d’apprendre à dire NON, à clarifier ses limites et savoir les exprimer sereinement et efficacement.

C’est quoi l’intérêt ?

Avant d’apprendre à dire NON, encore faut-il savoir à quoi ça sert. Cela ne vous semble pas utile ? Vous ne voyez pas l’intérêt d’une telle démarche ? Bizarre, bizarre… Comme vous êtes bizarre… (humour, humour… moi la première je n’en voyais pas l’intérêt, jusqu’à…)

Poser ses limites, c’est tout d’abord déjà connaître ses limites. C’est-à-dire ce qui me convient, et ce qui ne me convient pas. C’est apprendre à se connaître pour… (roulement de tambour) se respecter !

Ah… le RESPECT… Un grand mot qui veut dire quoi ? Se respecter, c’est se redonner de la valeur, se percevoir au même niveau que ses semblables, conscientiser à quel point il est important de prendre soin de soi… car personne ne va le faire pour nous.

Se respecter, c’est savoir exprimer ce qui nous convient (dire OUI) et savoir dire quand ça ne nous convient pas, ou plus (dire NON). C’est ne plus se faire marcher sur les pieds, c’est garder sa place, c’est oser dire ce qu’on pense, c’est exprimer notre personnalité, c’est faire cesser les situations d’abus, d’inégalité, d’injustice… et tant d’autres choses !

Une personne qui sait poser sainement des limites va pouvoir mieux préserver son temps et son énergie. Cela se manifeste par une meilleur santé, un meilleur tonus, des relations satisfaisantes, un boulot qui reste à sa juste place, un moral en pleine forme. Ca donne envie n’est-ce pas ?!

Savoir dire NON, peut éviter :

  • des abus (physiquement, psychologiquement…)
  • des situations de manipulation
  • du mal-être
  • un manque de confiance
  • des burn-out
  • des maladies psychosomatiques

Bref… tout ce qui est un symptôme d’une non affirmation de ses besoins et de ses limites.

Bon, alors comment on pose ses limites ?

Dire OUI, c’est apprendre à dire NON.

Je dis NON quand je ne suis pas en « ETE » : je n’en ai pas envie et/ou temps et/ou énergie.

Je dis OUI quand les 3 voyants sont au vert : envie, temps et énergie.

Pour savoir si je suis en ETE, je peux prendre un temps pour m’écouter. Quelles sont mes sensations physiques, mes émotions, quand je pense à la situation donnée ? Est-ce que les signaux sont au rouge ou au vert ? Si c’est un entre-deux, peut-être que je peux poser quelques conditions à mon OUI. Par exemple, je suis d’accord pour venir t’aider à déménager mercredi matin. Je ne serai par contre par disponible l’après-midi.

Pas besoin de se justifier ! L’important, c’est que votre limite soit claire.

Exprimer à temps une limite évite d’en arriver à des émotions implosives (dépression) ou explosives (colère, mode tornade +++).

Exprimer ses limites, c’est prendre soin de soi, mais également de la relation. Si chaque personne se respecte, alors elle sera pleinement elle-même dans la relation, et pourra y contribuer au mieux. Dans le cas contraire, il n’est pas rare d’observer des relations tendues, des non-dits, des actions faites « pour faire plaisir » et qu’on fait payer plus tard… Bref, sur le moment c’est sympa, mais la cata reste à venir.

Je ne sais pas faire !

Apprendre à dire NON, ça s’apprend.

Soi dans un cadre bienveillant et sécurisant (via l’équicoaching par exemple).

Soit en se faisant accompagner.

Soit en se fixant soi-même des objectifs SMART. C’est la méthode des petits pas.

Alors ?! Envie d’essayer ?!

Je passe à la pratique

Pour commencer à dire NON, je vous propose 10 étapes pour y aller pas à pas. Réajustez ces étapes si besoin, pour vous respecter dans votre cheminement. Bon voyage !

  1. Je définis (de façon précise) ma raison principale qui me pousse à apprendre à dire non (je souhaite apprendre à dire non, car…)
  2. Je liste 10 situations dans lesquelles j’ai dit OUI alors que j’aurais aimé dire NON et j’en retire 2 contextes dans lesquels j’ai plus de difficulté à dire NON (regard des autres, cadre hors familial, etc)
  3. Je décide d’une situation dans laquelle je vais dire NON auprès d’une personne avec qui j’ai une bonne relation (on commence facile !)
  4. Après avoir dit NON, j’observe comment je me sens. Je me félicite pour ce premier pas !
  5. Je décide d’un second contexte dans lequel je vais dire NON : je précise à quoi je dis NON, et à quoi je dis OUI. Dans cette situation, j’exprime mon non, en précisant la raison (à quoi je dis oui). Exemple : je te remercie pour l’invitation, mais je ne pourrais pas venir car j’ai décidé de prendre un peu de temps pour moi ces derniers temps.
  6. Après cette nouvelle expérience, je prends un temps de recul. J’observe comment ça s’est passé. Et je me félicite pour ce nouveau pas !
  7. Je décide d’un troisième contexte, un peu plus difficile, dans lequel je vais dire NON, après avoir dit OUI. Par exemple : je choisis un éclair au café à la boulangerie, et je décide de changer d’avis quelques secondes après. Oh yeah ! J’ose ! Malgré le « mais qu’est-ce qu’on va penser de moi ? », « je fais attendre tout le monde », « je suis vraiment agaçante, je n’arrive jamais à choisir ! », etc.
  8. Je me félicite… et je déguster mon gâteau 😉
  9. Je renouvelle l’expérience autant de fois que nécessaire. Je pense à prendre le temps d’observer mes évolutions, pas à pas. A être patient.e avec moi-même. A y aller crescendo. A faire des pauses de temps en temps. A retenter dans une situation « facile » pour valider le chemin parcouru.
  10. Je passe à la phase « je dis OUI » en majuscules ! Un oui, avec le coeur ! Car j’ai désormais le choix entre NON et OUI…

Hâte de savoir comment vous vivez l’expérience ! Pensez à m’envoyer un message ou à commenter cet article 😉 et bienvenue dans le club des personnes qui savent dire NON !!!

Pour un accompagnement sur mesure

Désormais équicoach depuis 2021, je vous accompagne sur différentes thématiques personnelles et professionnelles.

Apprendre à dire NON, connaître ses limites et les exprimer est au coeur de nombreuses séances, car c’est à la source de beaucoup de maux…

2 formules au choix :

👉 vous pouvez vous déplacer en Loire-Atlantique (entre Nantes et Rennes) ou dans le Calvados (à 30 minutes de Caen et Deauville). Je vous accueille à Blain (44) ou près de Cabourg (14) pour une séance découverte de l’équicoaching. Au programme : définir sa bulle personnelle, clarifier ses limites, savoir dire non.

Il est également possible de mettre en place un suivi sur plusieurs séances. Amorcer le changement, c’est bien. Le faire durer et avancer crescendo, c’est sympa aussi !

👉 vous souhaitez vivre une journée VIP pour enfin dire STOP à une (ou des) situation.s qui vous empoisonne.nt la vie ? Je vous accueille le temps d’une journée à Blain (44) ou près de Cabourg (14) pour clarifier la situation qui vous dérange, clarifier votre bulle personnelle, explorer la notion de limites, définir vos limites personnelles, savoir dire non, ancrer le changement grâce à un ancrage dans le corps (et pas que dans la tête). Le tout en présence des chevaux, dans un cadre bienveillant et sécurisant.

👉 vous habitez trop loin, mais être concerné.e par le sujet ? Je vous propose un accompagnement à distance, en visioconférence. Le premier rendez-vous (offert) permet de définir vos attentes et la formule d’accompagnement qui vous correspond (de 1 à 12 séances) et de passer rapidement à l’action !

Informations – réservations au 06 37 51 94 84

Plus d’informations sur www.regardspluriels.com

(Visited 6 times, 1 visits today)

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string rql4d1 to the field below: