1000 kms à vélo… ça use, ça use…

Je prends goût aux voyages à vélo ! Après 3 semaines à faire le tour de la Bretagne en 2021, nous voilà repartis pour 3 semaines du Sud au Nord. Enfin, disons du Sud… de la Loire (relativisons notre géographie !) au Nord… de la France.

Se préparer, mais pas trop

On m’avait dit de m’entraîner, me préparer physiquement à ce périple car mes mollets risquaient de chauffer. J’en ai fait, comme d’habitude, qu’à ma tête : 1/2 journée d’entraînement aura suffit. Le reste, on verra une fois partis !

Et bien je suis fière de moi : les mollets, les fesses, les bras… tout mon corps a tenu ! J’en suis même revenue avec des muscles quasi inconnus au bataillon avant l’aventure, et une santé au beau fixe. Le cardio, la respiration, le tonus s’étaient clairement améliorés.

La clef du succès : prévoir de petites étapes au démarrage, puis augmenter au fil des jours. 20 km au départ, puis 30, puis 50 et une pointe à 90 km / jour. De plus, j’ai veillé à écouter mon corps : quels sont les signaux de fatigue ? de faim ? de soif ? de chaleur ? Objectif : respecter le rythme de mon corps, faire des pauses quand c’est nécessaire, anticiper les fringales. Les 3 premiers jours furent les plus durs. On se rode ! Après, le rythme était pris et, à la fin du voyage, j’en redemandais encore ! Au point de vouloir repartir pour 3 mois ou même 3 ans.

Côté préparation pratico-pratique, le point de départ et d’arrivée étaient connus (Loire-Atlantique >>> Lille) ainsi que le souhait de passer par le Puy du Fou. Mon parc pré-fé-ré ! A faire découvrir à mon compagnon de voyage 🙂

On a ajouté au milieu un passage par la côte normande et l’envie de découvrir quelques projets hors cadre sur le trajet.

Le tracé étant fait dans ses grandes lignes, ne nous restait plus qu’à anticiper les hébergements 2-3 jours avant notre arrivée, voire le matin même selon les cas.

Un voyage aux 1000 rencontres

Le récit de notre périple pouvant être un peu long, j’ai préféré regrouper ici les principales rencontres et découvertes faites durant celui-ci.

Le Puy du Fou

Vous pouvez réserver un logement, type airbnb, aux Epesses et rejoindre le parc du Puy du Fou à pied ou en vélo : une piste cyclable relie les 2 sites. Pensez à vous renseigner ! Ce n’est pas très bien fléché ! Sécurité au top.

Côté pistes cyclables pour rejoindre le Puy du Fou à vélo, cela n’a pas été génial. Peu de pistes sécurisées. Mais ça s’améliore… Alors pensez à faire évoluer les choses en mettant des commentaires à ce sujet lors de votre visite du parc, en favorisant les déplacements à pied ou en vélo une fois sur place, et en optant pour le covoiturage (en tant que passager ou conducteur.trice !). Ensemble, faisons un pas vers le monde de demain !

La ferme pédagogique des mille pat

Une ferme pédagogique où l’on peut découvrir les animaux, profiter de l’air de la campagne, partir en excursion à cheval à travers les vignobles… Une belle rencontre.

Le moulin bleu

Entre tiers lieu et écolieu, cet espace est un lieu de vie, d’expérimentation, de développement d’activités économiques et rurales, ainsi qu’un lieu d’accueil ouvert à tous.

De très belles rencontres à la clef ! Et de quoi donner envie de se lancer dans de beaux projets !

Baie de Somme

Pour profiter pleinement de cette région :

Hébergements

  • Warmshower : la plateforme qui met en relation des cyclistes (qui hébergent & sur la route)
  • Hôtel le capricorne, à Vendôme : une belle surprise, avec une chambre au calme et la possibilité de laisser les vélos dans la cour

Sans oublier… le bivouac (on a testé de dormir dans un hamac… trop chouette !), frapper à la porte pour dormir chez l’habitant (on se croirait dans l’émission Nu et Culotté) et en profiter pour voir la famille qui habite sur le chemin.

Une chose que je ferais différemment la prochaine fois ? Laisser 2-3 jours « sans rien », histoire de se laisser porter (un peu plus) par l’imprévu !

Ce qui ne nous aura pas empêché de découvrir la boule au fort à Saumur, de parler entrepreneuriat et reconversion professionnelle avec un chef de cuisine ayant travaillé au Palais de l’Elysée et qui avait désormais monté son foodtruck de burger installé de façon improbable un jour d’été à Chateaudun (impossible de me rappeler son nom… dommage ^^), de piquer une tête dans la baie de Somme, de pédaler à travers les champs ravagés par les incendies de l’été 2022, passer devant la villa de M. et Mme Macron au Touquet, manger une frite dès la frontière du Nord franchie… et profiter – à notre rythme – du temps qui passe, au fil des régions, des paysages et rencontres.

C’est quand qu’on repart ?!

Pour continuer votre lecture

(Visited 1 times, 1 visits today)

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string 1tzcgK to the field below: