Festival Mémoire & Racines 2016

Festival « Mémoire & Racines »

Voulant vivre mon voyage au Québec de façon "différente", j'ai diversifié mes façons de voyager et d'accéder à différentes activités et découvertes.

Et si je devenais bénévole ?

Ayant déjà participé en tant que bénévole à un festival de musique local, j'avais déjà pu en apprécier l'atmosphère particulière et les liens que l'on peut ainsi créer avec les autres participants. Cela avait été l'occasion de discuter avec des personnes habitant le même village que moi, résidant à deux pas de chez moi... mais avec lesquelles je n'avais pas forcément l'occasion ni le prétexte d'entamer une conversation.

Alors quoi de mieux que de participer à un festival qui me plaît en tant que bénévole ?

Appréciant la musique, j'ai choisi un événement local très populaire et fortement attaché à  la promotion du "patrimoine vivant" québecois.

A peine l'idée née que déjà je m'étais inscrite sur internet.

J'avais déjà entendu dire que le Québec avait une culture du bénévolat très forte. Cela s'est confirmé rapidement car moins de deux jours plus tard j'étais officiellement membre de l'équipe du festival...

Covoiturage

Il me restait alors à finaliser les questions pratiques : comment m'y rendre ? comment y dormir ? La base me direz-vous ? Pas pour moi !

J'ai commencé à parler autour de moi de mon prochain week-end musical et, la chance aidant (mais ne dit on pas qu'il faut la provoquer ?!) j'ai été mise en contact avec un couple de bénévoles résidant dans la même commune où je passais l'été.

Nous avons covoituré et l'ambiance festivalière était déjà au rendez-vous avant d'arriver sur le site.

Découverte enchanteresse

Fidèle à mes habitudes, je ne m'étais pas particulièrement renseignée sur l'organisation du festival. Je savais juste qu'il me fallait apporter une tente (qu'on m'avait gentiment prêtée) et qu'un camping serait réservés aux bénévoles.

Superbe terrain de camping ! Une grande étendue verte, ombragée et calme m'attendait le long d'une rivière... Si j'avais su, j'aurais apporté mon maillot de bain !

Rencontres

J'ai donc installé ma tente avec vue sur la rivière et suis partie explorer les environs. Le festival se déroulait dans un parc communal magnifique ! De quoi allier plaisir musical et instants contemplatifs dans la nature...

Grâce à ma fonction de bénévole, j'ai pu nouer quelques contacts avec mes partenaires de travail et avec d'autres personnes résidant sur la même aire de camping.

La zone boutique se trouvant dans l'axe de la scène principale, j'ai pu profiter des concerts tout en participant à la bonne marche du festival. Un bel échange de procédés ! L'entrée du festival m'était offerte ainsi que la possibilité d'y planter ma tente, je bénéficiais de quelques consommations gratuites (suivant le nombre d'heures de travail offertes) et après les moments de bénévolat je pouvais circuler à ma guise sur le festival et profiter des multiples concerts...

Musique maestro

La musique traditionnelle était pour moi une (re)découverte : ses sonorités me faisaient penser à la musique bretonne que je connaissais bien ainsi qu'à la musique irlandaise. Toutefois, il m'a semblé qu'elle était porteuse d'une jeunesse et d'un dynamisme particulier !

Passé la fin des concerts, j'ai traîné un peu et ai pu assister à une session de Jam : il s'agit d'une improvisation entre musiciens... qui a duré jusqu'aux petites heures... Un festival "off" dont je me suis sentie la grande privilégiée...

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string nJ9pof to the field below: