Lendemains - Les soeurs Boulay

Les soeurs Boulay

Le temps des fêtes arrive, et je cherche des idées cadeaux... Pour ma famille, mes amis proches et... moi-même.

Je ne sais pas pour vous, mais pour ma part j'entends souvent la question suivante à l'approche des fêtes :

Qu'est-ce que tu aimerais comme cadeau ?

Bon, il faut dire que je la pose souvent en retour... Car pour moi Noël occupe une place importante, bien loin derrière l'aspect commercial que l'on souhaite nous vendre à partir de la mi-octobre. Je considère cette période comme un moment de plaisir à passer avec les personnes qui comptent pour moi. Si par le fait des circonstances je suis loin d'eux, je veille à leur montrer ma présence d'une façon où d'une autre.

Avec l'âge (et oui... on prend du grade chaque année !), je veille à miser sur l'originalité, le fait maison, le personnalisé. Ce n'est pas opter pour la facilité je le concède et cela ne m'empêche pas d'acheter mes présents dans les magasins. Toutefois, c'est une façon de jouer au Père Noël qui me plaît beaucoup.

Un Noël créatif

La créativité en terme de cadeaux de Noël (ou cadeaux au sens large) peut prendre plusieurs aspects. Voici quelques idées pour offrir :

  • Confiture, chocolats et autres gourmandises faites maison. Je me rappelle encore du fameux pot de confiture de mûres reçu à mon anniversaire il y a une dizaine d'années ! C'est pour vous dire que le goût, les impressions et sensations qu'apportent un cadeau ont des impacts bien supérieurs au prix que cela représente. Le temps passé est aussi - voir même plus - important)
  • Echarpe, gants, chaussons, couvertures réalisées à la main : bien chauds, on s'en servira tout l'hiver. Si vos dons au tricot ou au crochet sont inexistants, pourquoi ne pas pas aller faire le tour des Marchés de Noël proposés par les associations et écoles locales ? Une façon de contribuer intelligemment aux activités de ces organismes, tout en faisant plaisir à votre entourage. C'est ce que j'appelle un résultat doublement payant !
  • Objets décoratifs. Chez une amie, les crayons traînent toujours un peu partout. Signe de créativité et de liberté laissée aux enfants, je trouve ça superbe ! Je me suis toutefois dit qu'une boîte à crayons pourrait leur être utile. J'ai farfouillé dans les magasins à bas prix et trouvé une sorte de boîte à outils rigolote. Je compte l'offrir aux enfants accompagnée d'autocollants divers et variés qu'ils pourront utiliser pour la décorer. Un cadeau pratique, rigolo et amusant à personnaliser.
  • Places de spectacles. Le choix est immense (humour, concerts, théâtre...) et l'idée recyclée depuis bien longtemps. Toutefois, je veille à chaque fois à faire découvrir de nouveaux artistes à mon entourage. C'est ma façon de promouvoir l'Art et de contribuer à faire connaître ces artistes émergents, locaux ou tout simplement talentueux ^^
  • Bons cadeaux. J'avoue... là encore ce n'est pas nouveau. Mais il me semble important de favoriser, dans la mesure du possible, les commerçants locaux et surtout ceux qui veillent à produire un service client de qualité. Si l'on souhaite garder nos commerces de proximité, il est essentiel d'agir en harmonie avec nos revendications.
  • Photos. Avec l'arrivée du numérique, on aurait tendance à multiplier les photos et à les stocker en supprimant l'étape impression et album photo. Pour se rappeler de bons souvenirs, j'adore lorsque je reçois un album photo "fait main" dans lequel plusieurs clichés ont été regroupés et présentés de façon originale (technique du scrapbooking, pliages, découpages, collages en tous genres) et agrémentés de p'tits commentaires et touches humoristiques.

Et les soeurs Boulay dans tout ça ?

J'allais finir par les oublier à force de vous lister tout plein d'idées cadeaux... Et bien il y a une certaine logique à tout cela : les soeurs Boulay font partie de la troisième catégorie : les bons pour "un concert".

Découvertes tout à fait par hasard dans un journal local, je me suis dit "pourquoi pas" ! Ce sera l'occasion de découvrir des artistes du coin et passer une belle soirée.

Ticket en poche, me voilà arrivée à la maison des Arts Desjardins de Drummondville. Après une première partie aux accents blues, voilà nos artistes tant attendues qui montent sur scène. Vague d'applaudissements ! C'est ce qui arrive quand on revient jouer dans la ville où on a fait ses études (allusion à Stéphanie, la blonde) 😉

Les deux frangines présentent ici leur nouveau mini-album "Lendemains". Leur musique folk empli les lieux de sonorités tour à tour douces, mélancoliques, majestueuses. Le ton passe de l'humour à la tristesse. La complicité avec le public est certaine. On rigole, on chante, on admire, on écoute en fermant les yeux...

J'admire tout particulièrement la complicité entre Mélanie et Stéphanie. Les soeurs semblent l'opposé l'une de l'autre de par leur style et leur couleur de cheveux (l'une blonde et l'autre brune) mais plus le temps passent et plus je ressens le lien familial qui les unit et ces ressemblances au premier abord peu visibles.

Une très belle découverte que je vous recommande fortement !

A leur sujet

Pour "Les sœurs Boulay", tout a commencé aux Francouvertes qu’elles ont remporté sans s’y attendre en 2012. Depuis, elles ont obtenu trois Félix au gala de l'ADISQ qui récompense celles et ceux qui donnent vie à la musique, à la chanson et l'humour. Elles ont aussi été lauréates aux prix GAMIQ, finalistes pour les prix Félix-Leclerc et SOCAN, sur la longue liste du prix Polaris et sacrées Entrées en scène Loto-Québec et Révélations Radio-Canada.

Le 13 avril 2014, les sœurs Boulay sont invitées lors de la finale de l'émission La Voix (la version Québecoise de The Voice), où elles chantent en compagnie d'Isabelle Boulay leur succès Mappemonde.

A découvrir

Le site officiel des soeurs Boulay

La présentation de leur dernier album "Lendemains"

Arrivé sans avertir. Un mini-album à chérir. Une sorte de carte postale numérique : allô, c’est nous, il fait beau là où on se trouve, on a eu envie de donner des nouvelles. Alors voilà, quatre nouvelles chansons.  Une guitare, un piano, deux artistes. De l’instrumentation et des voix en plus pour La moitié de toi qui dort, mais fins ourlets. Déjeuner, chanson de Philippe B, donne le ton, pleins de moments parfaits pour le couple sur le bord d’éclore mais comptant déjà « les lendemains matins[…] avant le début de la fin ». Et puis il y a Mamie, mamie, chanson de Stéphanie et Mélanie pour dire à leur mamie que les amoureux d’aujourd’hui sont « comme les bijoux d’oreilles / On sait qu’on peut les enlever ». La moitié de toi qui dort parle à la maman, Piedmont à l’amoureux décevant. Tout ça est bien intime. On va garder ça entre nous. Au chaud.

Article paru sur "Le Devoir"

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string SAzmws to the field below: