loi parkinson

La loi de Parkinson ou comment tout espace tend à être occupé

Cyril Northocote Parkinson, un chercheur britannique a, dans les années 50, travaillé sur le développement du nombre de fonctionnaires dans l’administration publique anglaise. Outre son analyse concluant que le nombre de fonctionnaires ne pouvait qu’augmenter (au rythme de 6% par an selon lui…), il a dégagé une loi, dite loi de Parkinson, selon laquelle « tout travail tend à se dilater pour remplir tout le temps disponible ». Cette loi trouve ses applications dans le travail et dans notre vie personnelle. Petit tour d'horizon.

Les conséquences de cette loi

Toute tâche tend à se dilater pour occuper tout le temps qui lui est imparti. Ainsi :
  • Si nous disposons de 10h pour réaliser une tâche qui peut n'en prendre que 2h, nous prendrons effectivement 10h pour la réaliser
  • Si nous ne disposons que d'une semaine pour réaliser un projet d'envergure, nous réussirons à le réaliser dans ce délai
Dans votre vie de tous les jours, vous trouverez certainement des exemples qui corroborent cette loi :
  • N'avez-vous jamais attendu la dernière minute pour réaliser une tâche ménagère ? alors que cela ne vous aurait pris qu'une dizaine de minutes si vous l'aviez tout de suite ?
  • Si vous vous donnez 15 ans pour apprendre l'espagnol, cela vous prendra 15 ans, quelle que soit la méthode utilisée

En quoi cette loi vous est néfaste ?

En fait, être victime de la loi de Parkinson signifie que vous vous mettrez à faire à la dernière minute quelque chose pour lequel vous aviez beaucoup de temps. Or notre temps de présence sur Terre ne s'étire pas à l'infini. Vous avez en moyenne moins de 30 000 jours à vivre sur terre. Si à chaque fois que vous voulez vous lancer un projet, vous vous accordez 80% de temps inutile, vous risquez de manquer de temps pour atteindre vos rêves (un voyage, une maison, des enfants, etc). Si 80% de votre temps est victime de la loi de Parkinson, vous allez avoir un autre problème qui va pointer le bout de son nez : la procrastination. Ce signifie donc que plus vous êtes victime de la loi de Parkinson, plus votre tentation à la procrastination est importante.

Alors que faire ?

Afin de booster votre efficacité grâce à la loi de Parkinson, fixez-vous des délais très courts pour vous en tenir à l’essentiel. Distinguer l’important du futile qui a pour seul « intérêt » de se sentir occupé. Vous allez en ressentir un bienfait direct : une pleine satisfaction !

Travaillez moins et mieux grâce à une loi complémentaire

Je vous propose de combiner cette loi de Parkinson avec la loi dite de Pareto (plus d'informations ici). Ainsi, vous apprendrez à éliminer le superflu, c'est-à-dire ces tâches qui vous prennent 80% de votre temps mais n'apportent que 20% de satisfaction. Puis, en vous fixant des délais très courts pour la réalisation de nouveaux projets, nouvelles missions, vous développerez votre incroyable capacité à atteindre vos objectifs rapidement et efficacement. Vos rêves sont proches ! Passez désormais à l'action !!!

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string 9taUgI to the field below: