Les huîtres de Cancale

Cancale

“J'adore les huîtres ; on a l'impression d'embrasser la mer sur la bouche.”

Léon-Paul Fargue

Les huîtres de Cancale

Petite virée entre filles, direction : La Bretagne !

Fière habitante d’une petite ville située sur les Marches de Bretagne, je revendique mon identité patriote ! Bretonne, et fière de l’être ! Toutefois, j’avoue m’être limitée jusque là à Rennes et ses alentours… Il serait temps d’élargir mon horizon !

Pour répondre aux pointilleux…

(pour ceux que l’histoire passionne peu, vous pouvez passer directement à la partie suivante… Si toutefois un peu de culture générale vous intéresse, ceci est pour vous !)

Châteaubriant est en Loire-Atlantique, tout comme Nantes sa préfecture. Ce n’est donc pas la Bretagne ! Oui, mais… Si le découpage administratif a fait de ces cités des villes non bretonnantes, on ne reniera pas leur appartenance à notre belle Bretagne Historique.

Ainsi, l’histoire de Châteaubriant commence au début du XIème siècle quand Brient (allié du comte de Rennes) édifie une forteresse sur une motte au confluent de la Chère et du Rollard, celle-ci faisant partie des Marches de Bretagne, frontière chargée de défendre la Bretagne face au royaume de France.

Plus tard, Jean de Laval (gouverneur de la Bretagne au XVIè siècle) fera construire les ailes Renaissance du château de Châteaubriant pour sa femme Françoise de Foix.

Pour Nantes, on connaît la ville pour son fameux château des Ducs de Bretagne qui nous rappelle que Nantes fait indubitablement partie de notre belle Bretagne Historique.

Bref… Sur ces considérations historiques, je dois avouer que malgré mes origines bretonnes, je n’ai pas encore eu l’occasion d’en découvrir les contrées et ses beautés fort décriées alors…

Et si on partait pour St Malo ?

Ma sœur souhaite se rendre à Saint-Malo. Pour ma part, peu importe. Je la laisse guide de la journée ! Je désire une seule chose : manger des huîtres à Cancale !

Comme à mon habitude, j’avais une idée assez vague de l’emplacement géographique de ma destination. Saint-Malo est au Nord de la Bretagne. Cancale aussi. On devrait pouvoir se rendre facilement de l’une à l’autre en voiture dans la journée ! Heureusement pour moi, la géographie était à mon avantage ce jour-là !

Nous voilà donc parties pour Cancale. Objectif : y déjeuner tranquillement puis continuer notre chemin pour une journée sous le signe de la Bretagne.

Les cloches de l’église sonnent midi. Le temps de flâner dans les rues de la ville, et la demie résonne déjà ! Les restaurants sont pleins. Toutes les tables donnant sur le port sont occupées. Les estivants se régalent. L’eau m’en vient à la bouche !

Un restaurant nous fait particulièrement de l’œil, et sa carte est prometteuse. A quoi sert d’être en bord de mer si c’est pour ne pas profiter du soleil et du paysage à table ? On laisse notre ventre gargouiller un peu, réserve une table « face à la mer » pour tout à l’heure, et filons sur le port en attendant.

Escapade sur le port

Quelle belle idée ! Plusieurs ostréiculteurs vendent en direct leurs produits aux vacanciers. Plusieurs se régalent de douzaine d’huîtres, avec vue sur les parcs ostréicoles. Une odeur iodée emplit nos poumons. L’air est vif et frais, le soleil haut dans le ciel… Quelle belle journée !

Mettant de côté mon souhait premier de commander des huîtres au restaurant, je change de plan : je vais plutôt me laisser tenter par les produits vendus « en direct ». L’économie (non négligeable) ainsi réalisée me permettra de choisir un plat principal plus conséquent et ainsi de me régaler d’un demi-homard grillé par la suite.

Pif, paf, pouf… Observation des vendeurs, appréciation des prix, décryptage très subjectif des étals… Il s’agit de faire un choix !!! Les huîtres sont grosses, le prix est raisonnable, la vendeuse est souriante, les assiettes sont roses !!! Cela me convient. J’achète.

On partage ainsi une belle douzaine d’huîtres sur le bord du port. Le goût iodée des huîtres nous transporte vers le large. La fraîcheur des produits nous convainc (s’il en est besoin) de la qualité des huîtres de Cancale… Et comme tous les autres, on jette coquilles vides et citron pressé à nos pieds. Ambiance.

Un voyage des sens

Cette escapade gastronomique a le pouvoir de solliciter nos 5 sens :

  • Odeur iodée
  • Saveur goûteuse, chair ferme, petit goût de noisette des huîtres
  • Bruit du ressac, des coquilles vides qui s’empilent
  • Rayons du soleil qui réchauffent ma peau
  • Paysage maritime et ambiance de petit port

Le voyage est total. La journée peut continuer.

Se laisser surprendre, oser

Si je m’étais arrêtée à mon premier choix (manger des huîtres dans le 1er restaurant repéré), je me serai privée d’une bien belle expérience. Je me suis laissée tenter par la découverte, par l’achat direct au producteur, et une dégustation d’huîtres toute en simplicité.

A votre tour, je vous invite à ce que chaque découverte gustative devienne un prétexte pour un voyage des sens… Laissez-vous tenter par l’original, le différent, le local, le « fait maison », l’achat direct au producteur. Celui qui produit est encore la personne la plus indiquée pour vous parler de ses produits. Elle le fera probablement avec ses propres termes, des mots simples et ce seront des mots qui viennent du cœur, parfois bien loin de ces termes commerciaux qu’on nous rabâche à longueur de journée.

Parfois, pour partir en voyage, il suffit d’une simple journée. Laissez-vous guider par votre intuition, par quelque chose qui vous tient vraiment à cœur. Le reste de la journée s’harmonisera naturellement autour de cette découverte. Pour moi ce fut Cancale et ses huîtres… Pour vous, ce sera peut-être le Kouign-Amann de Douarnenez, Erquy qui inspira probablement le village d’Astérix et Obélix, le village de Kernach que l’on retrouve dans les romans du « Club des Cinq », la Roche-aux-Fées et son plus grand dolmen français…La Bretagne s’offre à vous. Partez à sa découverte !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string 7TCFEu to the field below: