La Chute-à-Bull, St Côme (Québec)

La Chute-à-Bull

La Chute à Bull

« Ne cherche pas dans l’océan ce que tu peux trouver dans une goutte d’eau »

Anne-Sophie SALAUN

Envie d’espace ? Besoin d’un bon bol d’air pur ? Désir d’escapade ?

Alors, allons-y ! Partons à la découverte de cette fameuse Chute-à-Bull !

Je m’attends déjà à des bouillons de bulles, à une chute qui m’éclabousse de mille et une gouttelettes, au bruit ensorcelant de l’eau… Et vous ? Que rêvez-vous de découvrir ?

Peut-être rien.

A vrai dire, ce serait votre meilleure décision : ne rien espérer pour que tout devienne source d’émerveillement ! Ne dit-on pas que c’est la clé du bonheur ?!

1km à pied, ça use, ça use…

Ayant choisi de m’y rendre en vélo (à vrai dire c’était en réalité le seul moyen de locomotion à ma disposition), j’avais négligé certains aspects… Une route qui monte : ok, je gère. Une route qui monte pendant 2 km comme en montagne : ça c’est un peu plus sportif ! J’ai donc mis pied à terre pour gravir la dernière partie du chemin. Les jambes fourbues, et la gorge à moitié sèche (j’avais quand même pensé à apporter une gourde d’eau par ce temps d’été), me voilà arrivée au cœur du parc régional de la Chute-à-Bull. Reste désormais à partir à la recherche de celle-ci.

Plongée dans un décor naturel somptueux et grandiose (il faut dire qu’après l’effort fourni pour y arriver, tout me paraissait fantastique !), je me mets en quête de cette fameuse chute. Suivant un chemin de terre, je me dirige doucement mais sûrement vers le bruit de l’eau. La rivière est là ! Suivons-la !

Pause bien méritée, je me plonge les pieds dans une eau bien fraîche. Bonheur simple. Bonheur total.

De découvertes en découvertes (histoire de la drave, pont couvert, pause au belvédère), je me rapproche petit-à-petit de la chute. Le bruit de l’eau s’amplifie. L’eau ruisselle, dégouline, rebondit sur les roches… pour aller s’écraser 18 mètres plus bas.

A mon tour, je dégringole le long escalier (qui m’en dira le nombre de marches ?!) et arrive aux pieds de la belle. Les rayons du soleil font scintiller les milliers de gouttelettes d’eau. Un arc-en-ciel apparaît. Le temps est doux, les oiseaux chantent, la nature se parent de mille paillettes pour rayonner devant mes yeux.

Installée sur un rocher, les pieds dans l’eau, je laisse mon esprit errer doucement, mes pensées s’envoler, mon corps recharger ses batteries.

Puis le temps passe, et il est temps de rentrer. C’est certain, je reviendrai !

Retour en terre connue

Quelques semaines plus tard, je repars à la découverte de la Chute-à-Bull et de ses environs en fin de journée. Autre temps, autres découvertes.

Les pieds dans l’eau, j’escalade les roches, plonge dans l’onde pure, ose me faufiler sous la chute, assiste au coucher du soleil…

Puis, je passe la nuit sous la tente. En pleine nature (dans une zone réservée à cet usage), un feu de camp est allumé. Les marshmallows sont de sortie, les moustiques sont endormis, me voilà connectée à l’Univers ! Bercée par les sons de la nature, je m’endors doucement la tête sous les étoiles.

Le réveil se fait en douceur par les rayons du soleil. Un yoga matinal face au soleil levant est un vrai régal ! Mon esprit s’éveille, mon corps s’ancre dans le présent. La journée commence sous de bons auspices !

La Chute-à-Bull se situe à côté de chez vous…

La Chute-à-Bull existe physiquement dans le parc régional du petit village de St Côme, situé dans la région de Lanaudière, au Québec.

Toutefois, chacun possède une Chute-à-Bull à côté de chez soi. C’est ce lieu de nature qui s’ouvre à nous. Cet espace de quiétude où l’on se retrouve hors du temps. Ce petit coin au pied d’un arbre où l’on aime se poser afin de se reconnecter à notre environnement et à Mère Nature.

Alors, vous aussi partez à la quête de votre Chute-à-Bull. N’attendez rien. Découvrez tout. Laissez-vous porter par la magie des lieux. Contemplez la nature qui vous entoure. Redevenez l’enfant qui s’émerveille de tout : l’envol d’un papillon, la fleur qui ondule sous le souffle du vent, les nuages qui forment une fresque changeante…

Et vous ?

Quelle est votre « Chute-à-Bull » ?

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string TUvj9f to the field below: