jouer de la guitare pour booster son cerveau

Jouer de la guitare pour booster votre cerveau !

Pourquoi as-tu choisi de jouer de la guitare ?

Croyez-vous sincèrement que je vais vous répondre aussitôt "j'ai choisi de jouer de la guitare pour booster mon cerveau" ? Là, je pense que vous rêvez ! Ce serait beaucoup trop optimiste de votre part.

Non, clairement, moi dans ma vie, mon objectif n°1 consiste à prendre du plaisir dans ce que je fais. Alors booster mon cerveau, pourquoi pas... mais disons que ce n'est pas une priorité !

Et si nous resituions le contexte ?

Cela fait 3 semaines que j'ai démarré l'apprentissage de la guitare. C'est bien peu me direz-vous. J'aurais personnellement envie de vous répondre : Mais c'est énorme !!! 3 semaines... c'est looooonnnnggg... (on sent bien à quel point je compte les jours quand on me lit, n'est-ce pas ?!)

Car 3 semaines, c'est :

  • 3 x 7 jours = 21 jours (le temps nécessaire pour prendre une nouvelle habitude)
  • 21 x 60 minutes = 1260 minutes
  • 1260 x 60 secondes = 75 600 secondes

Bref... une éternité !

Pourquoi la guitare, et non pas le piano, la flûte, le triangle... ?

Perso, la guitare me fait penser aux feux de camp organisés durant l'été où l'on passe une soirée au son de la musique et des chants. C'est une image qui me fait rêver ! Or jusqu'à maintenant, je ne savais ni chanter, ni jouer de la musique. Ma participation à ce type de soirée se résumait donc à écouter, me réchauffer au coin du feu et à laisser mon esprit vagabonder.

En me donnant l'opportunité de jouer de la guitare, j'ai décidé de me permettre de changer de rôle lors de ces soirées. Désormais, je pourrai mener la danse, chanter, participer pleinement à l'animation.

Jouer de la guitare, c'est aussi me pousser à prendre confiance. A reprendre le contrôle de ma vie.

Car une fois que je maîtriserai quelques morceaux de musique, il me faudra bien me lancer ! Jouer avec et devant d'autres personnes, des amis, la famille... Cela requiert confiance et courage. J'en ai parcouru les premières étapes.

Il faut dire que la guitare n'était pas mon instrument de prédilection. Je pensais plutôt au violoncelle ou au piano (influence de l'enfance, semble-t-il !). Mais la raison m'a fait reprendre pieds sur terre. Acheter un violoncelle m'aurait mise sur le carreau. Un piano... n'en parlons pas ! Et puis : c'est encombrant, pesant, bien embarrassant... Alors qu'une guitare : j'en ai une qui traîne sous mes yeux depuis déjà quelques mois. Elle ne sert à rien. C'est moins encombrant, un peu moins pesant et bien pratique !

Des retombées inattendues

Alors comme j'ai pu l'écrire au début de cet article, mon envie d'apprendre à jouer de la guitare était plutôt liée à une notion de plaisir (clairement peu récompensée au départ de mon apprentissage, on s'entend... mais ne doit-on pas être persévérants dans la vie ?!). Plaisir de jouer de la musique, plaisir de partager des moments de convivialité sous le signe de la musique, plaisir d'apprendre quelque chose de nouveau...

A cela se sont finalement greffés plusieurs avantages que je vous liste ci-après :

  • développement de la confiance en soi
  • capacités cérébrales boostées
  • évacuation du stress
  • amélioration de ma créativité
  • amélioration de mon oreille musicale
  • développement d'une flexibilité motrice (doigté)

A ces avantages que j'ai personnellement pu constater, je souhaite y ajouter quelques autres découverts au fil de mes navigations sur le web. Jouer de la guitare :

  • éloigne la douleur
  • dope notre séduction
  • améliore notre concentration

Alors qu'attendez-vous ?

En lisant l'ensemble des avantages que procure la musique et l'apprentissage d'un nouvel instrument, j'espère vous avoir convaincu des intérêts incroyables que cela peut procurer. Jouer de la guitare, du saxophone, du piano pourrait bientôt changer votre vie !

Alors, si vous aussi décidez de démarrer l'apprentissage de la guitare, voici quelques conseils tirés de ma (courte) expérience personnelle.

Conseils pratiques pour un apprentissage de la guitare en douceur

Décidée à démarrer de sitôt l'apprentissage de la guitare, j'ai commencé à regarder quelques vidéos sur youtube. De nombreuses personnes y présentent les bases du solfège, du positionnement des doigts, des accords...

J'y croyais fort ! En effet, de nombreuses vidéos se concentrent sur les bases avant d'aller plus loin dans l'enseignement de la guitare. Et pourtant... mon apprentissage du solfège remontant à 10 ans et mon oreille musicale n'étant que très peu développée (c'est le moins qu'on puisse dire), cela s'est révélé peu concluant.

En effet, malgré la qualité des vidéos, il me manquait quelques notions telles que : comment accorder ma guitare ? quelle progression suivre pour fluidifier mon doigté ?

Bref... un cours particulier semblait obligatoire. Ce que j'ai fait.

J'en ai été ravie ! Pouvant adapter la durée du cours à mes besoins, j'ai décidé de démarrer avec 3/4h de cours par semaine. Avantages immédiats : un suivi personnalisé, des cours qui répondent vraiment à ma demande et une difficulté technique adaptée à mon évolution au cours des semaines.

Ainsi, je vous recommande - tout du moins au départ - de prendre quelques cours individuels pour prendre confiance en vos talents musicaux et prendre confiance dès le départ. Cela vous évitera également des erreurs de doigté ou de déchiffrage de partition qui pourrait se révéler compliquées à corriger par la suite.

Je vous conseille également de garder en tête la notion de "plaisir". Inutile de pratiquer chaque jour durant 1 heure, tout en vous abîmant les doigts sur les cordes de votre guitare. Vous ne tiendrez pas bien longtemps. Au contraire, préférez jouer régulièrement de la guitare à raison de 20 à 30 minutes par jour - réparties en 1 ou 2 séances - et arrêtez dès que cela devient trop fatiguant ou frustrant. Vous reprendrez demain !

Le défi de chaque nouvel apprentissage

A l'image de l'apprentissage de la guitare, tout nouvel apprentissage entraîne avec lui son lot de difficultés. On hésite, on est proche de renoncer plusieurs fois et finalement on persévère. Cela fait toute la différence !

En apprenant à doser vos efforts lors de nouveaux apprentissages, vous développerez une technique qui vous est propre et à l'origine de votre succès. Voici quelques mots-clefs à garder en mémoire :

  • persévérance
  • prendre le temps
  • doser l'effort
  • garder en tête la notion de plaisir

Et vous ? Avez-vous déjà démarré une nouvelle activité et l'avez arrêtée peu de temps après ? Comment vous êtes-vous senti(e) dans cette situation ? Au contraire, avez-vous développé une technique pour faire fi des difficultés qui ont tendance à prendre place lors de tout nouveau démarrage ? Il peut s'agir de l'apprentissage d'une nouvelle technique, de la mise en place d'une nouvelle habitude, d'un nouvel emploi, de votre implantation dans une nouvelle région... J'attends de lire avec impatience vos témoignages !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string 0kUD1f to the field below: