Les 18-25 ans en voyage

Quelles sont les caractéristiques fondamentales des 18 à 25 ans ? (partie 1)

Dans son dossier sur le tourisme des jeunes de 2007 Laurence Dermenonville met en avant trois spécificités propres à ce segment :

  • Une clientèle plurielle (en termes de consommation, d’âges, de statuts et de segments).
  • Des motivations diverses et multiples (séjours culturels en passant par des séjours utiles linguistiques ou universitaires, séjours aux activités extrêmes mais aussi séjours plus festifs ou initiatiques...)
  • Des modes de compositions et de consommations touristiques spécifiques (volatilité, difficulté de fidélisation, non saisonnalité, usage important d’internet...).

Une clientèle plurielle

  1. Des modes de voyage différents

D’un voyage à l’autre, les 18-25 ans alternent les modes de voyage passant d’un voyage en groupe, en couple, seuls ou en famille. Cela impacte nécessairement les choix de séjours et de façon plus large les produits touristiques consommés. Par conséquent, les prestataires touristiques devront être en mesure de s’adapter à ces différents modes de voyage pour répondre au plus près à la demande.

  1. Des préférences de voyage variant suivant l’âge & la situation

Suivant l’âge des personnes étudiées, on constate une variabilité des taux de départs et des préférences de voyage.

Aux alentours de 20 ans, le taux de départ a tendance à chuter. Cela peut s’expliquer par la sortie de l’adolescence et l’accès à l’autonomie qui présente des difficultés à assumer tous les coûts de la vie. Les loisirs sont donc momentanément mis de côté.

D’autre part, les étudiants font partie des 18-25 ans qui voyagent le plus (Taux de départ proche des 70%) tandis que les jeunes actifs ne prennent pas nécessairement le temps, ou n’ont pas la possibilité de prendre autant de vacances (taux de départ de 56%).

  1. La catégorie sociale influence les départs

Les personnes issues de catégories socio-économiques plus élevées sont davantage amenées à voyager. Habituées à prendre des vacances durant leur enfance, cela les conditionne plus facilement à être en demande de vacances.

Un autre point important est à considérer : bien qu’autonomes, les 18-25 ans bénéficient régulièrement d’un soutien financier de leurs parents voire même grands-parents. Ainsi, il est donc possible d’imaginer, comme le propose Thomas POSTIGO dans sa thèse (voir référence plus bas) que « des jeunes en autonomie de catégories socio-économiques élevées bénéficieront d’un budget de loisir plus conséquent que des jeunes issus de catégories plus basses ».

  1. Une consommation variée

Lors d’un même séjour, il est fréquent de constater que les 18-25 ans combinent des modes de consommations variés : un billet d’avion low-cost, avec un produit touristique haut de gamme (ex : journée au spa).

  1. Sous-segmentation proposée
Age Caractéristiques principales
18-23 ans

davantage en recherche de sensationnel, de festivités et de voyages en groupes

23-25 ans davantage en recherche d’accomplissement personnel et moins attiré par les groupes attirance plus importante vers les activités riches en enseignements et accomplissement personnel

 A noter que plus le jeune approche de la vie active, et plus son temps de vacances est limité, au contraire de son budget qui sera plus important et sera utilisé pour consommer plus de produits touristiques de qualité.

Quant aux étudiants, ils présentent de nombreux avantages (non saisonnalité, sensibilité à l’événementiel, fort taux de départs en vacances) mais présentent généralement plus de contraintes financières et fonctionnent plus de manière instinctive.

Références

Dermenonville (Laurence), « Le Tourisme des jeunes », op.cit.

Postigo (Thomas), «Le marché des jeunes touristes français et internationaux en autonomie, de 18 à 25 ans, en France », Mémoire de recherche présenté en 2010 à l’IEP de Toulouse

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string YrmHmP to the field below: