POTERIE MAIN TERRE

Un retour à la terre grâce à la poterie

Il n'est pas utile de faire mille et une thérapies pour se reconnecter à Soi et au Monde. J'ai pu constater qu'un simple atelier de poterie avait des vertus incroyables pour le corps, l'esprit et l'Ame... Découvrez une approche qui amène à un véritable retour à la terre.

Quand les 5 sens s'éveillent

Par poterie, j'entends ici atelier de modelage de la terre. Saisissant une boule d'argile, je constate que - déjà - mes sens s'éveillent : couleur ambrée de la matière, texture douce au creux de mes mains, odeur terreuse faisant frémir mes narines... A cela s'ajoute le chant des oiseaux à quelques pas. Instant suspendu en plein coeur d'un écrin de verdure !

Alors que je commence à faire connaissance avec la matière, notre hôtesse nous invite à fermer les yeux. Ecran noir. Mes yeux ne me servent plus à rien et c'est désormais mes mains qui prennent le relais.

Je malaxe, j'aplatis, je pétris, je crée avec la matière et mes yeux "voient".

C'est une expérience toujours intéressante de se priver de l'un de ses sens. Je l'ai déjà vécu en participant à un dîner dans le noir (Aveugle le temps d'un repas). Les sensations sont exacerbées, nos sens aux aguets. La vie prend alors une intensité insoupçonnée.

Dans cet atelier "au coeur de la terre", je renoue avec la Terre, avec cette matière si noble qu'on l'oublie, à force de la fouler de nos pas. De se précipiter. De courir. STOP ! Prenons le temps de contempler ce qui nous entoure, de nous relier à la Vie...

Marcher pieds nus ou l'art de se (re)connecter

Avec les années, c'est comme si j'avais oublié la Terre. Elle est là. Elle prend toute la place. Et pourtant je ne la vois plus.

Grâce à cette parenthèse inattendue, me voilà en train de renouer avec la Terre nourricière, la Terre protectrice, la Terre Mère. Un dialogue tout en complicité et plaisir s'installe doucement. J'en oublierais presque l'aspect artistique (mais au final secondaire) de l'exercice.

Il est trop tôt pour rouvrir les yeux !

Voilà déjà 20 bonnes minutes que mes yeux sont fermés. Le gong sonne. Il faut les rouvrir... C'est trop tôt ! J'étais bien en communion avec la terre. Notre dialogue ne faisait que commencer. Laissez-moi continuer !

Pour moi c'était trop court, pour d'autres ce temps était trop  long. Je m'avance peut-être un peu, mais en dialoguant avec les autres participants, je remarque qu'une tendance se dégage : les personnes qui sont régulièrement en lien avec la terre et la nature ont trouvé le temps trop court. Au contraire, les citadins et les personnes qui d'elles-même se considèrent coupées de la nature ont trouvé le temps trop long. Simple supposition de ma part : je me dis que plus on côtoie la nature, et plus nous l'aimons. Plus elles nous est familière et plus nous savons entrer en contact avec elle, dialoguer, jouer avec elle.

Nouvelle phase de jeu

Cet atelier de poterie est un beau moment de plaisir, de jeu et d'apprentissage... Dans cet deuxième phase de l'atelier, nous faisons tourner nos oeuvres d'une personne à l'autre. Notre réalisation va se voir transformer, bonifier, chamboulée par mes compagnons de jeu. Chaque oeuvre fait le tour de la table pour revenir à son point de départ.

Cette partie de l'atelier prend du temps. Je m'amuse à ajouter mon petit grain de sel à chaque oeuvre qui passe entre mes mains. On reconnaît ma patte : j'aime lisser les bords, ajouter des serpentins, former des boulettes d'argile, décorer la matière...

Au-delà de l'aspect purement artistique de l'exercice, je constate les incroyables vertus de cette pratique sur le corps, l'esprit et l'Ame... Pendant que les mains pétrissent et transforment la Terre, l'esprit est en marche. Ressortent alors les croyances limitantes "c'est moche ce que je fais", "je suis nul quand il s'agit de créer", les frustrations, la gestion du stress, la capacité ou non à lâcher-prise. Pour ma part, j'ai dû complètement lâcher-prise lorsque mon voisin a littéralement écrabouillé mon "oeuvre" dès le départ. Mon arbre de vie n'était-il pas visible à ses yeux ?! Lui y a vu autre chose... Nouvelle personne, nouveau regard, nouvelle oeuvre...

C'est ainsi qu'on apprend à profiter de chaque instant, à relativiser sur le côté éphémère de l'oeuvre,. Désormais tous ces bons moments et souvenirs restent gravés dans notre tête. Un apprentissage de la Vie : se détacher de la matière, se faire confiance, modifier sa perception du "beau"...

A la fin de cette phase, nous avons tous été ébahis des résultats obtenus. Toutes nos oeuvres s'étaient transformées. On pouvait voir la marque de chacun dans le processus de création. Et les résultats étaient fantastiques ! Ce qui apparaissait comme nul et moche à certains avait servi d'inspiration aux autres. Ce qui n'était qu'un cube et une sphère se sont transformés en personnages imaginaires et cadeaux... Bref, l'imagination n'a pas de limite !!!

Comme la chaîne de la vie, chaque maillon s'était révélé indispensable. Car de lui découlait le reste du processus de création. De quoi méditer sur la Vie...

Retour à la Terre

Puis chaque oeuvre s'en est retournée à la terre. Chacune a repris la forme d'une boule. Instant suspendu. Même les oiseaux ont cessé de chanter durant quelques secondes.

Puis le cours de la Vie a repris, et j'ai juste envie de dire Merci...

Où ?

De nombreux ateliers de poterie sont implantés en France ainsi qu'à l'étranger. Toutefois, tous les artistes ne sont pas art-thérapeutes. Laissez votre intuition vous guider dans cette recherche !

La séance décrite dans cet article s'est déroulée au Retail (79) à l'atelier "Au coeur de la terre"

Blog : https://marilys-saran.blog4ever.com/

Contact : Marilys SARAN au 06 83 60 44  92

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string 8cELQM to the field below: