méditation

La méditation ouvre les portes à l’intuition

Je me suis longtemps demandée comment permettre à mon intuition de se manifester. Chose faite depuis quelques années grâce à un outil formidable : la méditation. Présentation d'une pratique simple et efficace, ouverte à tous et ce, dès le plus jeune âge.

Ma première expérience de méditation

La première fois où j'ai testé la méditation, c'était au Café sauvage, à Caen (Normandie, France). Dans une maison en plein coeur de la ville, un groupe d'une quinzaine de personnes se regroupait régulièrement pour méditer ensemble. Une amie m'en a parlé et je me suis lancée dans l'aventure. Bien que le lieu ait changé depuis 2016, la forme de ces rencontres demeure identique : les personnes qui le désirent sont invitées à se rejoindre chaque samedi matin pour méditer collectivement. On fait connaissance autour d'une tasse de thé, on médite durant 20 minutes environ puis on partage nos ressentis. Le concept repose sur plusieurs valeurs :
  • la liberté. Chacun.e est libre de participer à ces ateliers, de façon plus ou moins régulière suivant ses disponibilités et ses envies.
  • la participation libre aux frais. Une boîte est mise à disposition pour les dons. Là encore, chacun.e est libre de donner ce qu'il veut. Les bénéfices vont à un projet de lieu de méditation qui devrait voir le jour prochainement.
  • la laïcité. Ces ateliers de méditation se veulent être ouverts à tous. On pratique une méditation de Pleine Conscience, sans référence religieuse. A chacun.e ensuite de vivre ces ateliers comme il le souhaite.
  • l'accueil de tous. J'ai été tout particulièrement heureuse de constater la diversité des participants. De tous âges, de toutes professions, de tous horizons.
  • la convivialité. Avant tout, ces rencontres sont de beaux moments de convivialité. On discute, on partage et on vient ici pour passer un bon moment.
Lors de ce premier atelier de méditation, j'ai beaucoup apprécié l'accueil qui était réservé à chacun d'entre nous. Un mot, un sourire, un bonjour. On ne connaît personne au début, mais on discute déjà avec tout le monde. Quel bel exemple de convivialité ! Après le service d'une tasse de thé, il est désormais temps de se centrer. Assise sur une chaise, faisant partie d'un grand cercle rassembleur, je ferme doucement les yeux et me laisse guider par la voix de l'organisateur. On annonce 2 minutes de méditation suivies de 20 minutes. Les 2 minutes se révèlent un peu comme un test pour moi. C'est bon ! J'ai tenu ! Démarrent alors les 20 minutes... L'expérience devient beaucoup plus forte. 20 minutes de méditation, c'est loooong... Surtout la première fois. En tout cas, c'est mon ressenti. Au départ, je me concentre sur ma respiration, puis sur mes sensations corporelles. Mais très vite, mon esprit divague. "Je dois me concentrer" suis-je déjà en train de me réprimander. A chaque fois que j'en prends conscience, je reviens à ma respiration. L'exercice est long. Le clocher de l'église sonne 11h. Mon esprit s'évade. J'écoute les bruits de la rue, essaie de deviner ce qui se passe à l'extérieur. Alors qu'ici le temps semble être suspendu, la vie continue au dehors. Alors je rêvasse, je commence à planifier ma semaine à venir... Puis je prends conscience de ces pensées parasites et je me recentre alors sur ma respiration. Tel un yoyo, le jeu continue jusqu'à la fin des 20 minutes. Ouf ! Enfin terminé 🙂 Il est désormais temps, pour les personnes qui le souhaitent, de partager leur expérience. Pour certains, ce moment est passé beaucoup trop vite. Ah oui ? C'est semble-t-il possible ! Pour d'autres, l'expérience s'est transformée en histoire. Pour ma voisine, un grand ménage intérieur a eu lieu. Elle se sent désormais beaucoup plus légère. Pour moi, je raconte mes difficultés à lâcher-prise, à laisser les pensées passer... Quand j'évoque le fait de ne pas avoir réussi à me concentrer pleinement sur ma respiration ("j'aurais dû..."), j'aime beaucoup la réponse qui m'est faite. Et pourquoi "faudrait-il faire ceci ou cela" ? On fait de notre mieux à chaque instant et méditer, c'est aussi accepter que ces pensées existent. Calmer le mental prend du temps. Juste ETRE suffit. Je repars ragaillardie de ce beau moment de partage. Le temps d'une heure, j'étais pleinement présente à ce que je faisais. Les discussions et les rencontres m'ont remplie d'énergie. J'ai expérimenté l'incroyable pouvoir du groupe. C'est décidé : je compte bien revenir la semaine prochaine !

Pourquoi la méditation permet-elle de se montrer plus intuitif ?

A travers cet atelier de méditation, j'ai pris conscience du nombre incroyables de pensées qui traversent constamment mon esprit. Je n'ose même pas en faire le calcul sur une journée ! Lors de cette séance de méditation, je me suis donné les moyens d'accéder à un état de pleine conscience. Des pensées passent, j'en prends conscience, je les accueille et je les laisse repartir aussitôt. Elles sont là mais n'interfèrent pas sur mon état d'Etre. Elles vont, elles viennent. Plus j'apprends à les laisser aller (tels les nuages dans le ciel), plus je permets à mon mental de se calmer. Or, en calmant mon mental, je permets à ma petite voix intérieure de se faire entendre. Elle est là, elle me parle, mais en temps normal je ne l'entends guère. En effet, la voix de mon mental est tellement forte et présente qu'elle brouille les signaux de ma radio interne. En en réduisant le volume, je permets à mon intuition de se manifester et de s'exprimer plus fortement. Par son action de recentrage intérieur et d’apaisement de l’esprit, la pratique méditative est une invitation à se connecter à son intuition.

La place de la méditation dans les traditions spirituelles orientales

Historiquement parlant, le lien entre intuition et méditation est évident dans les traditions spirituelles orientales. Ainsi, pour les Bouddhistes, pratiquer régulièrement la méditation permet d'accéder à un état de sagesse intuitive qu'ils appelent prajna. Cette sagesse figure parmi les voies pour atteindre l'état d'Eveil, voire même pour vivre des expériences transcendantales, comme le rapportent certains méditants.

La méditation, moyen d'accéder à une plus grande liberté

Dans le contexte actuel où tout va toujours plus vite, la méditation nous invite à prendre une pause. A reprendre le contrôle sur notre esprit dispersé, sur nos pensées. Et par là-même à mieux le libérer. Paradoxe ? Pas vraiment. En effet, plus nous lâchons-prise sur nos pensées et plus nous nous rendons disponible à notre intuition qui, elle, s’exprime dans le calme et l’assise intérieure. En pratiquant régulièrement la méditation, nous affinons notre vision intérieure et devenons plus intuitifs.
Il existe donc un lien étroit entre l’esprit calmé, recentré, apaisé et nos capacités intuitives et sensitives, si bien que l’on peut dire que la méditation est la « voie royale » de l’intuition.

Les avantages de la méditation

Au-delà de l'accès à un plus grand niveau intuitif, la méditation (également appelée mindfulness ou Pleine Conscience) présente de nombreux atouts pour la santé : plusieurs études sérieuses (voir référence en bas de page) mettent en avant ses mérites sur la santé, à la fois physique et psychologique : diminution de l’hypertension, du stress, des variations d’humeur et amélioration des états de déprime légers. Elle nous rend plus alerte, plus présent à nous-mêmes et au monde, plus attentif aux vraies priorités dans un monde où tout file à a la vitesse de l’éclair…

Comment méditer ?

Méditer est relativement simple en soi. Cela peut se faire seul ou en groupe. A vous de voir ce que vous préférez. La posture conseillée consiste à se tenir assis sur une chaise (ou un coussin), les pieds à plat sur le sol, le dos droit mais pas rigide, les yeux fermés. On se fixe alors un temps donné, que l'on veillera à respecter (5, 10, 20, 30 minutes ou beaucoup plus...). Durant ce temps donné, on ne fait rien. Ou plutôt on fait tout ! Il s'agit alors de se concentrer sur sa respiration ou ses sensations corporelles, à visualiser... et surtout à apprendre à cohabiter avec les multiples pensées qui ne manqueront pas d'assaillir notre esprit. A chaque fois qu'une pensée parasite pointe le bout de son nez, on l'observe et on la laisse passer. Puis l'on revient à l'instant présent et à soi-même. Deux images sont régulièrement utilisées lors des ateliers de méditation. Ces pensées sont comparées aux nuages ou aux wagons d'un train : ils sont là mais ne font que passer.
Notez que le simple fait de se rendre compte qu’on est submergé par des pensées fait en soi partie de la méditation.

Astuces pratiques pour débuter en méditation

Plusieurs pratiques peuvent vous aider à vous recentrer :
  • Technique n°1 : fixez votre attention sur votre respiration. Prenez conscience de votre respiration, observez-la dans les moindres détails, ressentez l'air chaud ou l'air froid qui entre ou qui sort de vos narines, accompagnez le mouvement de votre respiration en imaginant l’air qui circule dans votre corps à l'inspir et à  l'expir
  • Technique n°2 : écoutez les sons environnants. Fixez votre attention sur les sons proches et lointains. Tendez l'oreille et essayez de capter tous ces petits bruits qui bercent votre quotidien mais que vous ne remarquez presque plus.
  • Technique n°3 : visualisez. Accueillez des images agréables. Ce peut être un arbre dont les racines plongent jusqu'au centre de la terre, une bulle remplie d'une belle lumière blanche, une montagne à escalader, une maison au coeur d'une forêt accueillante...
  • Technique n°4 : écoutez de la musique traditionnelle orientale, le son produit par des bols tibétains ou un CD de méditation guidée.
  • Technique n°5 : pratiquez la marche méditative. Particulièrement appréciée par les personnes qui ont la bougeotte, la marche méditative permet de ressentir tous les bienfaits de la méditation tout en se mettant en mouvement. Ainsi, bouger permet de lâcher-prise et calmer le mental. Ne reste plus qu'à appliquer le même principe que la méditation en se concentrant sur vos mouvements, votre respiration, les sons environnants et  ayez la même attitude envers le tumulte de vos pensées : prenez-en conscience et revenez à l’instant présent.
On conseille de pratiquer la méditation, dans l'idéal, chaque jour. Cela permet d'en ressentir plus rapidement tous les bienfaits. Toutefois, il me semble important de dire que c'est à chacun de faire ce qui est bon pour lui. Méditer doit rester un plaisir. A vous de pratiquer à votre rythme et dans les conditions qui vous conviennent le mieux.

Méditer seul ou à plusieurs ?

Certaines personnes préfèrent méditer seules, d'autres apprécient de méditer en groupe. Il n'y a pas de meilleure solution. Tout dépend de vous, et vous seul.e ! L'avantage du groupe réside dans le pouvoir du collectif. On se sent poussé par le groupe, cela donne une énergie nouvelle. Pour ma part, j'en apprécie l'aspect convivial et les échanges qui peuvent avoir lieu en fin de séance. On partage alors les expériences des autres participants et cela permet de mieux se rendre compte de l'incroyable palette de possibilités que permet la méditation...

L'effet est-il immédiat ?

Oui ! Chaque séance de méditation a un effet immédiat, dès lors qu'elle dure suffisamment longtemps (une durée de 15-20 minutes minimum est conseillée). Les participants à des ateliers de méditation se rejoignent quant aux effets constatés : ils ressortent d'une séance de méditation dans un état d’extrême vigilance et généralement plus apaisés. Cela ne veut pas dire que chaque séance de méditation est agréable ! Chaque séance est différente et peut être l'occasion de brasser autant de pensées agréables que désagréables. Toutefois, à la fin de la séance, les personnes ont généralement pris de la distance par rapport à ces pensées tumultueuses. On peut parler de distanciation apaisante. Côté intuition, cet état particulier, où tous vos sens sont aiguisés, où tout vous semble différent, voire nouveau, en même temps qu’habituel, peut favoriser l’émergence d’idées ou de pensées transitant par votre inconscient. Il est important alors d’être attentif, sans pour autant se forcer, et laisser son esprit apaisé, dégagé des pensées parasites, nous guider sur le chemin de nos intuitions.

Tenté.e par l'expérience ?

Si vous désirez pratiquer la méditation, je vous invite à rejoindre des groupes de méditation locaux. Si vous n'en trouvez pas, vous pouvez également faire l'expérience d'activités telles que le yoga ou le Qi-gong. Ces activités favorisent la posture et la distanciation avec nos pensées. Personnellement, j'animerai des groupes de méditation Pleine Conscience à Drummondville (Qc), à partir de septembre. Me contacter pour plus d'informations. Pour démarrer seul.e, je vous recommande une application simple et gratuite : Petit Bambou A lire :

A découvrir

S'engager pleinement pour réussir sa nouvelle vie Effet papillon : de petits gestes pour de grandes transformations

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string HzvjRY to the field below: