TEMPS

Quand tout prend du temps… alors qu’on a envie d’aller vite !

Aujourd'hui, j'ai pris une décision. Alors, en un clin d'oeil, je souhaite que le monde entier ai changé lui aussi. Que tout s'aligne d'un simple claquement de doigt pour me permettre de mettre en place ce que je veux pour moi.

CLAQUEMENT DE DOIGT

Oui, mais...

J'ai oublié quelque chose. Moi seule ai changé (voire même seul mon état d'esprit a changé). Mais la terre continue de tourner comme avant. Les personnes qui m'entourent, la nature, le reste du monde n'ont pas changé en même temps que moi. Et ça, c'est frustrant !

Où sont mes super-pouvoirs ?

De la même façon que la vie semble s'accélérer de plus en plus, que tout semble aller de plus en plus vite, j'aimerais que tout change rapidement. Toutefois, en pensant ainsi, je m'oublie. J'oublie que moi aussi j'ai besoin de temps. Tout changement implique une période d'adaptation, de transition... et j'avoue que c'est frustrant. Pourquoi ?

Pourquoi ne pourrais-je pas, d'un simple mouvement de baguette magique, changer ma vie, le monde, mon environnement ? Je croyais être toute puissante. Je me disais "Quand je veux, je peux". Serait-ce faux ?

Pas vraiment. Avoir besoin de temps serait plutôt un atout dans une telle démarche de changement. Car si moi je change, cela impacte nécessairement mon entourage. Or, leur imposer un changement rapide ne mènerait qu'à les brusquer. De même, sans penser aux autres mais en me focalisant seulement sur MOI, m'obliger à changer du jour au lendemain risquerait de me brusquer, de me faire perdre pied. Résultat : faux sur toute la ligne. Plus qu'à tout recommencer, ailleurs, autrement et avec une peur exacerbée de ne pas y arriver de nouveau. Ce serait tellement dommage...

Rappelons-nous que tout changement nous impacte NOUS principalement ! J'ai beau avoir décidé de changer, mon EGO, mon moi intérieur, ou comme vous aurez envie de l'appeler, est réfractaire au changement. C'est apeurant, insécurisant, cela fait PEUR.

Alors comment faire ?

Mark Twain disait “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre, il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche”. J'ose ajouter qu'il en est de même pour la mise en place d'une nouvelle habitude. Il faut dans ce cas monter l'escalier marche par marche.

Alors, d'accord. Je capitule et veux bien admettre désormais que tout [important] changement demande du temps. Alors plutôt que de vouloir tout bâcler en un instant, je me dit :

Si je veux changer VRAIMENT, je dois ACCEPTER que cela prenne du temps car j'en ai BESOIN.

En acceptant (plutôt qu'en rejetant) cette idée, je m'ouvre un champ des possibles incroyable ! Désormais, je suis consciente du temps nécessaire à tout changement et cela m'évite bien des émotions désagréables, parmi lesquelles je pourrais citer : stress, angoisse, anxiété, peur, mal de ventre, mal de tête, mal de dos. Bref, la totale.

N'allez pas penser que prendre du temps est anti-productif. J'entends déjà dire : du temps, du temps, oui mais il faut agir ! et maintenant, vite. C'est ainsi qu'on change.

C'est vrai... mais pas que !

En considérant que tout changement demande du temps, je ne dis pas qu'il ne faut pas agir. Bien au contraire ! Mais l'action doit être pensée et appréhendée différemment, étape par étape. Ici, pas de précipitation, pas d'action sans réflexion. L'objectif ne devient plus un but en soi. C'est le chemin qui devient important. Quand on y réfléchit un peu, cela change tout.  Tout est une question de point de vue, de perspective et cela permet aussi de tester si le changement qu'on souhaite mettre en place nous correspond vraiment... Ce serait dommage de changer notre vie et de s'apercevoir ensuite qu'au lieu de déménager, démissionner et divorcer, on aurait simplement du faire quelques aménagements plus épanouissants (et moins stressants) tels qu'inviter plus souvent des amis, demander une promotion, planifier un voyage en duo, etc.

Désormais, j'accepte que tout changement bénéfique sur le LONG TERME demande du temps et une action pensée et raisonnée sur la durée. En bâclant tout, je risquerai de fragiliser les fondations et ce n'est clairement pas mon objectif. Ma bâtisse a besoin de fondations solides qui symbolisent mes valeurs, mes envies, mes besoins. En prenant conscience de celles-ci et en veillant à en prendre soin, je me forge une base solide qui va me permettre, ensuite, d'avancer plus vite, plus fort, plus efficacement.

Pourquoi cela demande-t-il du temps ?

Tout changement important demande du temps pour une raison simple : c'est une modification plus ou moins profonde de nos modes de fonctionnement et le processus peut être long.

TEMPSCe temps varie bien évidemment d'une personne à une autre et d'une situation à une autre. En réalité, tout dépend du changement que vous souhaitez opérer. Prenons un exemple (bon, c'est le premier qui m'est passé par la tête ! à vous de trouver le votre et nous le faire partager dans les commentaires) : vous désirez changer de coupe de cheveux. Vous avez les cheveux longs et désirez un carré court. C'est simple : un coup de ciseau, un passage chez le coiffeur, et le tour est joué ! Mais si au contraire vous avez les cheveux courts et désirez obtenir une chevelure vous arrivant au milieu du dos... cela risque de prendre un peu plus de temps ! Soit vous faites appel à des extensions, mais ce ne sont pas réellement vos cheveux. Cela en donne juste l'apparence. Soit vous attendez la durée nécessaire. Mais qui dit attente ne dit pas "ne rien faire". Durant ce temps, vous prendrez soin de votre chevelure en les coiffant, en éliminant les fourches, etc.

Tout comme un changement de coiffure, la mise en place d'un changement dans votre vie peut demander plus ou moins de temps.

Modifier un comportement

Divers changements peuvent être souhaités. Parmi eux, je souhaite m'intéresser à la modification d'un comportement. Celui-ci est le plus souvent ancré depuis longtemps. Par conséquent, son changement passe par un certain nombre d’étapes indispensables qui prennent un certain temps :

  • Déterminer la pertinence du changement de comportement (il arrive que l’acceptation de soi soit plus efficace) ;
  • Comprendre les mécanismes pour ramollir les croyances qui génèrent le comportement et lever les freins ;
  • En identifier les bénéfices secondaires pour les obtenir autrement ;
  • Développer l’image de soi et les compétences nécessaires à la mise en place du comportement désiré ;
  • Tester diverses façons d’exprimer ce comportement désiré et en évaluer les résultats, jusqu’à satisfaction ;
  • Traiter les phases de doute, les périodes 3-pas-en-arrière, le naturel qui revient au galop.

Prenez le temps

Espérant vous avoir convaincus de la nécessité de prendre tout le temps nécessaire à tout changement, je vous partage l'outil suivant : la roue de Hudson.

roue-de-hudsonToutes les transitions de vie se font en plusieurs étapes incontournables qu'il est nécessaire de franchir de manière adéquate pour amorcer un changement juste et porteur de sens.

Certains changements sont des changements de comportements, de capacités ou d'environnement. Ils nécessitent de faire le point, d'opérer des ajustements et de se réinventer un peu. Ce sont des changements de type I.

D'autres sont des changements plus fondamentaux au cours desquels la personne remet en question ses valeurs, ses croyances, revisite sa mission et vit un changement identitaire. Ce sont des changements de type II.

Quel que soit le changement que vous souhaitiez apporter dans votre vie, acceptez que cela prenne du temps. Vous n'en serez que plus serein(e) et cela vous mènera encore plus efficacement vers le succès.

Belle route à vous !

1 thought on “Quand tout prend du temps… alors qu’on a envie d’aller vite !”

  1. Pingback: Et si les maladies étaient des mal-à-dits ? Zoom sur l'origine psychosomatique des maladies - Feel it !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string f4zOA8 to the field below: